top of page
  • Photo du rédacteurElectron Libre

Photovoltaïque pour les entreprises et augmentation des prix de l'électricité

Dans les entreprises, qui ont en général une consommation d’électricité en journée, l'installation de panneaux photovoltaïques peut vite devenir intéressant.


Augmentation des prix de l'électricité pour les entreprises


Depuis septembre 2021, les prix du marché subissent une forte envolée. Il n’est pas répercuté de la même manière sur toutes les entreprises :


- Les TPE (de moins de 10 salariés) bénéficiant du tarif réglementé de vente (tarif bleu) pour leur locaux professionnels dont la puissance est inférieure ou égale à 36 kVA bénéficient du bouclier tarifaire (identique à celui des particuliers), ce qui veut dire que la hausse du 1er février 2023 sera limitée à +15% TTC.


- Les TPE faisant moins de 2 millions d’euros de chiffre d’affaire, (dont la puissance est de 36 kVA maximum) qui sont en offre de marché peuvent bénéficier également d’un bouclier tarifaire spécifique.


- Les TPE faisant moins de 2 millions de chiffre d’affaire annuel, souscrivant une puissance supérieure à 36 kVA, et les PME de moins de 250 salariés réalisant moins de 50 millions d’euros de CA, dont la puissance souscrite est de plus de 36 kVA vous pouvoir bénéficier d’un amortisseur électricité :

L’Etat va prendre en charge sur la moitié des volumes d’électricité consommée, l’écart entre le prix de l’énergie du contrat et 180 €/MWh (soit 0,18 €/kWh), avec un plafond annuel et un plafond en prix unitaire.


Malgré ces aides, la hausse du prix de l’électricité va donc tout de même être importante voir très importante chez certaines entreprises.

L’investissement en photovoltaïque est alors de plus en plus rentable.




Type d'entreprises concernées par de fortes consommations électriques


On distingue deux type d’entreprises :

- Les bureaux qui utilisent de l’électricité pour la lumière, le chauffage, la climatisation, et l’informatique

- Les entreprises utilisant des machines : En plus des besoins cités ci-dessus, elle utilisent des machines fonctionnant à l’électricité.


Si dans les bureaux, l’installation de panneaux photovoltaïques est très vite rentabilisé et permet de faire baisser la facture, dans les entreprises, ce choix est encore plus intéressant.


Exemple d’une de fabrication de cartes électroniques dans l’agglomération toulousaine

Consommation à l’année : 260 000 kWh

Facture en 2022 : 42 000 €

Facture en 2023 (après augmentation tarifaire et révision des contrats) : 82 000 €


Installation d’un 36 kwc en autoconsommation totale (sans revente).

Temps de retour sur investissement : 7,5 années

Rentabilité : 8,1% sur 20 ans.




Photovoltaïque en autoconsommation ou revente pour les entreprises


Autoconsommation

Cela permet de réduire vos factures d’électricité.

En optant pour l’autoconsommation, vous permettez aussi à votre entreprise de participer activement à la transition énergétique. Cela peut valoriser votre image de marque de manière durable.


Revente

Vous pouvez également profiter d’un complément de revenu en revendant la production que vous n’utilisez pas auprès d’EDF OA


En revanche, au vu du prix de vente actuel du kwh, les installations photovoltaïques avec revente du surplus sont moins vite rentables que celles en autoconsommation totale.




Les primes pour les entreprises


La prime à l’autoconsommation


En cas d’autoconsommation avec revente de surplus et jusqu’à 100 kWc, le versement est échelonné sur 5 ans. Elle est de :

· 320 € par kWc pour une puissance allant 3 kWc à 9 kWc ;

· 180 € par kWc pour une puissance comprise entre 9 kWc à 36 kWc ;

· 90 € par kWc pour une puissance entre 36 kWc et 100 kWc.

Par exemple un installation de 36 kWc pourra bénéficier d’une prime de l’état de 5760 €



L’obligation d’achat EDF-OA


En cas d’autoconsommation avec revente de surplus, l'électricité est achetée par

EDF OA pendant 20 ans : 0,10 €/kWh pour les installations dont la puissance est inférieure à 9 kWc et 0,06 €/kWh pour les installations dont la puissance est comprise entre 9 et 100 kWc



Le rachat photovoltaïque en cas de vente totale


C’est également EDF qui peut l'acheter et les tarifs sont réactualisés chaque trimestre :

Inférieur à 3 kWc : 0,2022 €

Entre 3 kWc et 9 kWc : 0,1718 €

Entre 9 kWc et 36 kWc : 0,1231 €

Entre 36 kWc et 100 kWc : 0,1070 €


Attention, en cas de vente totale, , vous devez déclarer votre revenu en tant que vente de bien. Ils sont alors pris en compte dans le chiffre d’affaires de votre entreprise et sont imposables.



Les aides locales : l’aide de Toulouse Métropole


La prime photovoltaïque est une aide de 25% du montant HT de l’installation. Elle concerne les entreprises dont le siège social est basé sur une des communes de la métropole toulousaine.

Elle peut fonctionner tant pour installations en revente totale qu'en autoconsommation, mais n'est pas cumulable avec la prime de l’état




Tarif Bleu / tarif Jaune / tarif Vert


Le tarifs Jaune et Vert étaient des tarifs réglementés décidés par l’Etat. Ils ont disparu le 1er janvier 2016 sur décision de l’Union européenne de libéraliser le marché de l’électricité.


Le tarif Jaune s’appliquait aux entreprises dont la puissance souscrite est située entre 42 et 240 kVA (basse tension).


Aujourd’hui les entreprises qui bénéficiaient de ce tarif ont dû basculer vers des offres de marché.

Le profil type de ces entreprises est de petites et moyennes entreprises disposant d’équipements spécifiques comme les boulangeries, les moyennes surfaces commerciales chauffées à l’éléctricité et les petits industriels.


Dans le tarif jaune, l’année est divisée en deux périodes : L’hiver du 1er novembre au 31 mars et l’été du 1er avril au 31 octobre. Ces deux périodes sont également divisée en heures pleines et heures creuses.


Le tarif Vert s’adressait aux entreprises aux activités très intensives en électricité, raccordées en haute tension, disposant d’une puissance supérieure à 250 kVA. Il se divise en 4 groupes : Tarif vert A5, tarif vert A8, tarif vert C et tarif vert C.


Le tarif vert comprenait pour la catégorie A5 cinq plages horosaisonières : heures de pointe, heures pleines hiver, heures creuses hiver, heures pleines été et heures creuses été.


On continue souvent à tort de parler de tarif Vert ou Jaune, mais toutes les entreprises (excepté les TPE citées ci-dessus) sont maintenant en offre de marché.


Le tarif Bleu est le tarif réglementé d’EDF applicable aux particuliers qui le souhaitent, mais également aux TPE de moins de 10 salariés, avec un bilan inférieur à 2 milions d’euros, dont la puissance souscrite est inférieure ou égale à 36 kVA







Comentarios


bottom of page