top of page
  • Photo du rédacteurElectron Libre

L’ombre sur les panneaux photovoltaïques

Il existe deux types d’ombres pouvant impacter les panneaux solaires : les ombres partielles ou totales.



Les ombres affectant les panneaux photovoltaïques


L’ombrage partiel laisse passer une partie des rayons du soleil. On trouve ce type d’ombre lorsqu’un ou plusieurs arbres sont plantés à proximité des panneaux.

Le soleil parvient tout de même à atteindre les panneaux mais en quantité très limitée.


L’ombrage total arrive lorsqu’un élément vient totalement recouvrir les panneaux photovoltaïques : des feuilles mortes, des déjections d’oiseaux ou d’animaux, de la poussière accumulée…

Aucune lumière ne peut alors atteindre la ou les cellules photovoltaïques recouvertes. Cela a un impact considérable sur votre production d’électricité.



Les conséquences des ombres sur les panneaux photovoltaïques


L’ombrage partiel ou total a des conséquences très importantes sur la production d’électricité. En effet, les cellules photovoltaïques sont montées en série donc si une cellule produit moins à cause d’un ombrage, cela engendre une baisse de production pour l’ensemble des cellules du panneau.


De surcroit, si l’installation est branchée sur un onduleur central unique avec des panneaux branchés en série, c’est toute l’installation qui va être impactée par la présence d’une ombre sur une cellule.



Quelles solutions pour limiter l’impact des ombres sur les panneaux photovoltaïques ?


1/ Le type de panneau

On pourrait imaginer que lorsqu’une feuille reste collée sur un panneau, seule la surface de cellules photovoltaïques sous la feuille ne produit plus mais ce n’est pas du tout le cas.


En effet, un panneau photovoltaïque est en général divisé en 3 zones électriques distinctes (1/3, 1/3, 1/3). Lorsqu’une feuille reste bloquée sur un panneau solaire, c’est donc 1/3 du panneau qui ne produit plus. Cela peut même être 60 ou 100% si l’obstruction se fait sur le côté du panneau (bloquant le départ des 3 lignes).


Certains panneaux sont conçus pour que l’énergie circule en rangées indépendantes et parallèles comprenant également un quadrillage soit six lignes horizontales et trois colonnes verticales. Avec ces panneaux, on se retrouve avec 18 zones distinctes au lieu de 3 ! Par conséquent, la feuille bloquée ne pénalise que 6% de la production photovoltaïque (ou 1/3 si l’obstruction se fait sur le côté du panneau bloquant le départ des lignes)




2/ Les micro-onduleurs

Les onduleurs et micro-onduleurs servent à transformer le courant continu produit par les panneaux photovoltaïques en courant alternatif utilisable par les machines à l’intérieur de la maison.

Lorsque l’installation photovoltaïque est connectée à un seul onduleur central, le mauvais fonctionnement d’un panneau bloque l’ensemble de la production.


Le fait d’installer des micro-onduleurs sur chaque panneau permet de continuer à faire fonctionner tous les autres panneaux normalement si un dysfonctionne. Seul le panneau touché aura une production réduite.



3/ Le positionnement et le sens de pose des panneaux

Il est très important d’étudier la position des panneaux photovoltaïques en examinant les ombres portées tout au long de l’année (pas seulement l’été, en hiver les ombres sont différentes, plus longues)


Les maisons voisines, les arbres, les cheminées peuvent créer de l’ombre.


L’orientation paysage peut également optimiser la production d’énergie (l'accumulation de feuilles se faisant souvent en bas des panneaux)




Les ombres peuvent avoir des conséquences très préjudiciables sur la production d’électricité. Pour éviter qu’une petite ombre pénalise l’ensemble des panneaux photovoltaïques, optez plutôt pour des micro onduleurs (plus chers à l’achat mais qui ne nécessitent pas d’être changés tous les 10 ans comme l’onduleur central) et choisissez des panneaux photovoltaïques spécialisés. Vérifiez également régulièrement la production photovoltaïque sur l’application de suivi et en visuel si cela est possible.





Comments


bottom of page