top of page
  • Photo du rédacteurElectron Libre

La maitrise du risque incendie avec les micro-onduleurs


Les principaux risques de départ d’incendie sur les installations photovoltaïques concernent la mise en œuvre défaillante de composants électriques fonctionnant avec du courant continu relativement élevé (cas d’une installation avec onduleur central).

La défaillance peut être : un défaut de serrage, un vieillissement prématuré de l’isolant électrique, un problème de sertissage, un court-circuit dû à la condensation..

Plus la tension est élevée (cas de l’onduleur central), plus l’arc électrique sera difficile à couper.




1/ Diminuer les risques avec un onduleur central


Les solutions suivantes peuvent être mises en œuvre :

- Utiliser des matériaux stables au feu pour faire cheminer les câbles DC (courant continu)

- Réduire au maximum la longueur de circulation des câbles DC en positionnant l’onduleur au plus près des panneaux

- Installer un système de coupure DC à distance (dans une boite de jonction parallèle à proximité des modules

- Utiliser un local spécifique pour l’onduleur central, isolé avec des matériaux coupe-feu (difficile à mettre en œuvre dans le cas de la maison individuelle)

Ces dispositifs ont un coût, mais permettent de limiter le risque incendie avec un onduleur central




2/ La maitrise du risque avec des micro-onduleurs


Dans une installation photovoltaïque avec micro-onduleurs (de type Enphase ou équivalent), la maitrise du risque incendie est assurée par les micro-onduleurs eux-mêmes :

- Le courant continu est plus faible (plage de tension inférieure à 60V)

- La coupure électrique du courant alternatif (AC) est assurée par un relai électromécanique embarqué. En cas de mise hors tension du bâtiment, les micro-onduleurs se déconnectent automatiquement.

- Les câbles de liaisons des micro-onduleurs font circuler du courant alternatif et ne représentent donc pas plus de contraintes qu’un circuit d’alimentation d’éclairage extérieur




En conclusion, pour maitriser le risque incendie, on privilégiera les installations solaires avec micro-onduleurs et lorsque ce n’est pas possible et qu’il faut utiliser un onduleur central (grosses installations par exemple), on respectera des préconisations de sécurité (réduction des distances, matériaux stables au feu, local spécifique).


Comments


bottom of page